Le gouvernement n’a pas su passer aux consommateurs les baisses successives sur le cours international du pétrole. A la place, accuse Ramgoolam, celui-ci n’a réduit les prix du carburant qu’à moitié afin de pouvoir renflouer les caisses de l’Etat. De ce fait, le leader du Parti travailliste estime que la décision du gouvernement d’augmenter le prix de l’essence et du diesel est « insupportable et injuste ».

Commentant les récentes élections de Rodrigues, Ramgoolam a affirmé que sir Anerood Jugnauth n’a aucune raison de blâmer Xavier Duval, qui présidait le comité ministériel sur la réforme électorale. Car, soutient, le chef des rouges, toutes les décisions du comité ont eu l’aval de l’ancien Premier ministre.

Interrogé sur la suite qui sera donnée aux débats sur le renouvellement des instances et du fonctionnement du parti travailliste, Ramgoolam a assuré qu’un travail est déjà en cours à ce sujet. Mais il dit ne pas vouloir en dire davantage par stratégie politique.

Photo : Navin Ramgoolam (à dr.) aux côtés de Cader Sayed Hossen, lors de son point de presse aux locaux du Parti travailliste à la rue SSR, Port-Louis.