L’Observatoire des prix n’était pas efficace et ses attributions trop limitées. C’est ce constat qui a conduit le gouvernement à le remplacer par le National Price Consultative Council (NPCC), explique Ashit Gungah, le ministre de l’Industrie et du Commerce.

Si la nouvelle institution surveillera les pratiques commerciales des enseignes de distribution et leurs structures des prix, Ashit Gungah n’exclut pas de recourir à des moyens plus musclés. En effet, afin de combattre les abus éventuels de commerçants, il dit envisager la mise en place de marges maximales (maximum mark-up), voire de rétablir le contrôle des prix sur certaines catégories de produits.