Follow Us On

Slider

L’Observatoire des prix n’était pas efficace et ses attributions trop limitées. C’est ce constat qui a conduit le gouvernement à le remplacer par le National Price Consultative Council (NPCC), explique Ashit Gungah, le ministre de l’Industrie et du Commerce.

Si la nouvelle institution surveillera les pratiques commerciales des enseignes de distribution et leurs structures des prix, Ashit Gungah n’exclut pas de recourir à des moyens plus musclés. En effet, afin de combattre les abus éventuels de commerçants, il dit envisager la mise en place de marges maximales (maximum mark-up), voire de rétablir le contrôle des prix sur certaines catégories de produits.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] Un plan national sur les drogues basé sur la santé nécessaire, estiment les ONG

Les drogues font, certes, des ravages. Mais la répression, surtout à l’encontre des consommateurs, causent aussi des dégâts. Les intervenants...

Close