Le ministre du Commerce affirme que le cours mondial des produits pétroliers n’a cessé de grimper durant toute l’année 2017 pour atteindre son pic durant la semaine dernière. Ainsi, assure Ashit Gungah, le Petroleum Pricing Committee n’avait d’autres options que de faire passer le prix du litre d’essence de Rs 44,90 à Rs 47,30 et celui du diesel de Rs 33,35 à Rs 38,10.

Gungah a profité de sa conférence de presse de ce jeudi 21 décembre pour affirmer que l’augmentation du prix du carburant n’a aucun lien avec le récent conflit de la State Trading Corporation avec Betamax. Admettant toutefois que les mesures exceptionnelles ayant été prises, le prix du fret a été plus élevé pour certaines des dernières cargaisons de carburant importées.