La contestation du permis EIA accordé à Growfish Ltd suit son cours au tribunal de l’Environnement. Les divers ministères concernés ont fait connaître leur position aujourd’hui concernant le temps supplémentaire requis par la Sea Users Association. Celle-ci souhaite mener une étude sur la migration des requins.

Le Tourisme, la Défense, l’Environnement… Tous objectent à ce délai de deux mois. La position du Conseil de district de Rivière-Noire est toujours inconnue. Les débats sur cette motion seront entendus sur le fond le 5 février prochain.

Les débats dans le cadre de l’appel de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice auront lieu cette semaine. Soit le jeudi 25 janvier.

Le 6 octobre 2017, le ministère de l’Environnement a octroyé un permis EIA (Environment Impact Assessment) à Growfish Ltd dans le cadre de son projet de fermes aquacoles au large de Bambous. Ce que contestent l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’ile Maurice (AHRIM) et la Sea Users Association, notamment à cause du «risque requin». Le ministre de la pêche, Prem Koonjoo avait déclaré au Parlement, en novembre 2017, qu’aucun cas d’attaques de requin n’a été signalé depuis que Maurice a obtenu son indépendance.

Photo d’archives à des fins d’illustration