Le personnel de l’imprimerie de Bell-Village doit pousser un « ouf » de soulagement. Les négociations entamées avec la direction de GML Investissement Ltée (GMLI), hier, ont porté leurs fruits. Le groupe a annoncé dans un communiqué, émis hier soir, qu’un « accord a été trouvé quant à la compensation qu’obtiendront les employés de l’imprimerie suite à la reprise de [MSM] par le groupe médias La Sentinelle ».

Les 178 employés de l’imprimerie ont ainsi obtenu la garantie d’« une compensation additionnelle ». De plus, ceux qui ne retrouveront pas leur poste bénéficieront d’un « accompagnement » à travers Alentaris, filiale du groupe. « GMLI, en tant qu’entreprise responsable, a tenu à venir en aide à ces employés sur une base humanitaire tout en respectant les dispositions de l’Employment Rights Act », déclare Arnaud Lagesse, CEO de GML.

Le succès de ces discussions, menées avec le concours de Reaz Chuttoo et Jane Ragoo, de la Confédération des travailleurs du secteur privé, vient apaiser les craintes des employés, en grève depuis mercredi après-midi. Certains d’entre eux nous confiaient, hier après-midi, leurs appréhensions et leurs attentes, alors que les négociations étaient toujours en cours.