Avec son frère Chandu, il a écrit l’une des chansons les plus emblématiques de la période précédant l’indépendance. Avec amusement, Bahal Gowry raconte avoir vu Sir Seewoosagur Ramgoolam et bien d’autre danser sur le morceau qu’ils avaient composé et interprété. Pour ensuite en faire un hymne pour l’unité nationale et l’indépendance.

Cette unité, pense Bahal Gowry, est aujourd’hui largement acquise. Même s’il admet qu’il y a encore «enn de latet pike» qui sévissent dans le pays. Mais même ceux-là sont en voie de disparition, assure l’artiste.

Dans le cadre de la célébration des 50 ans d’indépendance de Maurice, ION News diffuse un jour sur deux, du 15 février au 25 mai, une série de 50 vidéos-témoignages. Ainsi qu’un documentaire de 25 minutes sur ce qui a été accompli depuis 1968.

La série et le documentaire Une nation, un destin ont été produits grâce au soutien actif des groupes Currimjee et ENL, Rogers Capital et Barclays. Les vidéos peuvent être vues sur www.ionnews.mu ainsi que sur notre page Facebook.