Les débats sur le National Wage Consultative Council Bill (NWCC Bill) se poursuivront la semaine prochaine. Le projet de loi a été présenté en deuxième lecture, hier, avec cinq amendements. Des changements insuffisants, selon la Federation of Civil Service and Other Unions.

Narendranath Gopee a relevé, aujourd’hui, d’autres points majeurs qui posent toujours problème. A l’exemple de la composition du Conseil lui-même, qui n’est pas équilibré. Et sur lequel, estime le syndicaliste, le ministre du Travail « gardera une mainmise ». Gopee exprime également des craintes quant à la nomination du président du Conseil, dont l’indépendance n’est pas garantie selon les dispositions actuelles du projet de loi.

Les confédérations syndicales du pays, qui menacent de ne pas siéger au sein du NWCC, se rencontreront demain pour discuter des amendements supplémentaires à apporter. Elles comptent soumettre leurs propositions demain.