C’est le principe de précaution qui prévaut. Samsung a stoppé toutes les ventes de la Galaxy Note 7. Et propose de remplacer les phablettes déjà livrées aux clients. Une décision qui intervient, est-il indiqué dans un communiqué émis ce 2 septembre, car « la sécurité des clients est une priorité absolue ».

Des cas rapportés récemment en Corée du Sud pointent du doigt un souci au niveau de la batterie de la Note 7. Celle-ci pourrait exploser lorsque la phablette est branchée pour être rechargée.

(Note: Le texte suit après la vidéo)


Samsung a mené l’enquête à son niveau. Et confirme que 35 cas ont été rapportés jusqu’ici au niveau mondial. Le fabricant poursuit un exercice de recensement auprès de tous ses distributeurs.

A Maurice, une source au niveau de The BrandHouse, l’un des distributeurs locaux des portables Samsung, précise que la Note 7 n’a pas encore été lancé au niveau du réseau officiel. Mais concède que l’appareil est sans doute présent sur le territoire via des réseaux parallèles.

Samsung dit travailler étroitement avec ses partenaires pour s’assurer que le remplacement des phablettes soient aussi « commodes et aussi efficaces que possible ».

Qu’en sera-t-il pour ceux qui, à Maurice, sont propriétaires d’une Note 7 ? Contacté, Kevin Chumun, Head of Mobile chez Samsung Electronics, s’est refusé à tout commentaire. Evoquant des directives strictes à cet effet.

Lancée le mois dernier, la phablette est en vente depuis deux semaines.

Lancée le mois dernier, la phablette est en vente depuis deux semaines. Environ 1 million d’exemplaires a déjà été écoulé.

Photo : galaxynote7info.com