Anil Gayan veut faire d’une pierre deux coups. En assistant à la 10e assemblée générale de l’organisation des îles Vanille, aux Seychelles, le ministre du Tourisme a suggéré que les îles de la région soient promues comme destination pour les bateaux de croisière.

Il a proposé que l’organisation développe une stratégie cohérente afin que les croisiéristes puissent visiter Maurice, La Réunion, les Seychelles, Mayotte, les Comores et Madagascar. L’objectif avoué est de les faire passer au moins 24 heures dans chaque port.

Durant les dernières années, il y a eu une hausse des passagers de bateaux de croisière dans la région de l’océan indien. Le nombre de visiteurs était de 14 094 en 2014 et a grimpé à 49 342 en 2018. Une étude sera menée conjointement par les universités de Maurice et de La Réunion pour étudier l’impact des croisières sur les îles Vanille, que préside les Seychelles.