Le ministre de la Santé affirme que dès ce samedi, le programme revu de distribution de méthadone sera une réalité. Anil Gayan a annoncé aujourd’hui des changements majeurs dans ce traitement visant à offrir un médicament de substitution aux toxicomanes du pays.

Le principal changement concerne les lieux de distribution de la méthadone. Dorénavant, c’est principalement dans l’enceinte de postes de police, notamment à Beau-Bassin et Rose-Hill, qu’aura lieu la distribution. Le but de la « décentralisation », avance Anil Gayan, est de rapprocher les centres de distribution des lieux de résidence des toxicomanes.

Pour y avoir accès, les toxicomanes devront se faire enregistrer auprès d’organisations non gouvernementales travaillant dans le domaine et retirer une carte spéciale leur donnant droit à une dose quotidienne. La délivrance de cette carte est soumise à des règles strictes que le toxicomane devra suivre – elles concernent notamment le devoir de ne pas rester sur les lieux de la distribution au-delà de 8h. Toute infraction aux règles établies entraînera une suspension de la carte du toxicomane, le privant ainsi de l’accès à la méthadone. C’est l’avertissement qu’a donné Anil Gayan en expliquant le nouveau programme ce mardi.