Le Mouvement patriotique (MP) est «anti violence», clame Alan Ganoo. C’est pourquoi il a condamné ceux ayant tenté d’intimider d’autres partis de l’opposition dans le passé, rajoute-t-il. Toutefois, malgré cette posture, le président du parti déplore la «tentative d’intimidation» lors d’un rassemblement de son parti, ce vendredi 15 septembre, à Quatre-Bornes. Ganoo explique avoir porté plainte à la police par mesure de précaution tout en expliquant que l’incident serait le fait d’un autre parti de l’opposition.

Commentant la démission de Ravi Yerrigadoo, le président du MP estime que les faits qui sont reprochés à l’ancien Attorney General sont graves et qu’il ne pouvait donc rester en place.