Ce n’étaient que des « spéculations », dit Alan Ganoo. Le Mouvement patriotique (MP), affirme-t-il, assumera son rôle d’opposition comme cela a été le cas jusqu’ici et n’a donc aucune intention de rejoindre le gouvernement. Le président du MP précise que son parti ne ferme pas la porte à une collaboration avec le front commun de l’opposition souhaité, notamment, par Navin Ramgoolam. Ganoo prévient toutefois que la direction du MP examinera au cas par cas les sujets nécessitant que les forces de l’opposition fassent cause commune.