Le président du Mouvement Patriotique estime que c’est avec la bénédiction du Premier ministre qu’Anwar Husnoo a donné une réponse embarrassante pour Anil Gayan et le Muvman Liberater. Alan Ganoo pense qu’on en est arrivé là parce que Pravind Jugnauth ne pouvait plus tolérer la situation.

Le député de Savanne/Rivière-Noire spécule du coup sur les effets de la crise entre le ML et le MSM et conclue que celle-ci permettra éventuellement à Pravind Jugnauth de sceller de nouvelles alliances. Tout en rappelant qu’il faut que les alliés potentiels du MSM soient d’accord avec l’idée.

Pour Ganoo, un éventuel départ du ML de l’alliance au pouvoir doit ne prêter qu’à une conséquence : l’inscription d’une motion de censure contre le gouvernement au Parlement. Le président du MP affirme en effet qu’amputé du PMSD et du ML, la majorité parlementaire n’aurait plus de légitimité pour diriger le pays. Selon lui, ce serait alors au Leader de l’opposition Xavier Duval ou à Paul Bérenger d’initier une motion de censure.