Ce sont surtout les dévots du nord de l’île qui ont déjà entamé leur périple vers le lac sacré depuis dimanche soir. Et certains sont déjà arrivés au Ganga Talao. Ce lundi soir, les temples et les environs du lac n’étaient pas encore noyés sous la marée humaine. Dès ce mardi, ce sera toutefois le cas.