C’est un bien triste anniversaire que celui célébré aujourd’hui. Celui de la catastrophe nucléaire survenu à la centrale de Fukushima, au Japon. Trois ans plus tard, les efforts de nettoyage ont toujours cours. Mais il se pourrait bien qu’il faille déverser des tonnes d’eau contaminée stockée sur place dans l’océan Pacifique, a indiqué un Senior Adviser à Tokyo Electric Power (Tepco).

La compagnie qui gère le site de Fukushima n’a toujours pas réussi à rassurer le public quant à la gestion de l’eau contaminée. « Stocker des quantités énormes d’eau sur le site n’est pas viable. En relâcher de façon contrôlée est plus sûr »,  a suggéré Dale Klein à des journalistes venus pour une visite des lieux.

Dans ses efforts pour contenir l’eau contaminée, Tepco étudie plutôt d’autres solutions. Elle comptait ainsi tester aujourd’hui un mur de glace souterrain, afin que l’eau des nappes phréatiques n’entre pas en contact avec l’eau de refroidissement contaminée. Si les essais sont concluants, une structure similaire de près de 2 kilomètres de long sera érigée, l’année prochaine, autour des quatre réacteurs endommagés.

Ce matin, les habitants de l’archipel nippon ont observé une minute de silence en mémoire des victimes de la catastrophe d’il y a trois ans. Plus de 18 000 personnes sont mortes et des centaines de milliers déplacés suite au séisme, au tsunami qu’il a provoqué et qui a été à l’origine de l’accident atomique.

Sources : The Guardian, metronews.fr – Photo : Wikipedia