La FAO accède à la requête de Maurice pour un soutien dans la gestion de la fièvre aphteuse. Mahen Seeruttun l’a confirmé, cet après-midi, après s’être entretenu avec José Graziano da Silva, le directeur de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Les modalités de ce programme de soutien, dit le ministre de l’Agro-industrie, sont en préparation.

Maurice reçoit également un soutien important de la Commission européenne pour la gestion de cette crise. Ce sont ainsi 300 000 doses de vaccins qui seront acheminés dans le courant des trois prochaines semaines.

Une aide qui s’inscrit dans le cadre de la requête urgente formulée par Maurice. Mais aussi à cause de la proximité « d’autres territoires, dont La Réunion, un département d’outre-mer français », est-il indiqué dans un communiqué.

José Graziano da Silva a aussi procédé à la signature de deux accords techniques pour soutenir Maurice dans ces efforts pour garantir la sécurité alimentaire et conserver, voire étendre, ses forêts indigènes.

Le pays recevra, pour cela, une assistance technique ainsi que des dotations s’élevant à environ Rs 25 millions.