Les consommateurs sont en droit de savoir s’ils sont en train d’acheter de la viande prélevée d’un bœuf sain ou d’un animal infecté mais vacciné. L’association des consommateurs de l’île Maurice estime toutefois que ni la Mauritius Meat Authority ni le ministère de l’Agroindustrie ne communiquent clairement à ce sujet. Jayen Chellum, le secrétaire général de l’association, propose qu’une viande contaminée mais apte à être consommée soit vendue moins chère comparée à celle provenant d’un bœuf sain.