Le spectre d’une nouvelle contamination du bétail par la fièvre aphteuse resurgit. La maladie virale et contagieuse, qui affecte notamment moutons, vaches et cochons, a été confirmé dans la province du Limpopo, en Afrique du Sud, le lundi 7 janvier.

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a suspendu temporairement le statut de pays indemne de la fièvre aphteuse en ce qui concerne l’Afrique du Sud. Néanmoins, les exportations de produits devraient se poursuivre du fait de la non-contamination des élevages commerciaux.

L’Afrique du Sud exporte en général des bœufs et des cabris vers Maurice.

Deodass Meenowa, chef vétérinaire au ministère de l’Agro-industrie, explique qu’aucune cargaison de bétail de ce pays n’est attendue. Le protocole d’urgence a été enclenché. Les mesures de sécurité ont été renforcées à l’aéroport et au port en ce qui concerne l’arrivée des voyageurs de l’Afrique du Sud.

Rodrigues n’importe pas directement de bétail de l’Afrique du Sud.

Les deux îles avaient été touchées en 2016 par la fièvre aphteuse. Rodrigues le plus durement. L’exportation de bétail vers Maurice, interdite dès lors, reprend cette année.