Port-Louis, Vallée-Pitot, Tranquebar, Pointe-aux-Sables ou Vallée-des-Prêtres. 322 familles de la capitale et sa banlieue auront le droit d’y bâtir leurs habitations. Seules 75 des familles n’ayant pas encore remis tous les justificatifs nécessaires n’ont pu prendre possession de leur titre de propriété ce vendredi 15 avril.

Showkutally Soodhun, le ministre du Logement et des Terres, a toutefois prévenu les bénéficiaires qu’ils ont trois mois, à partir de la remise de leur « letter of intent », pour prendre possession des terrains mis à leur disposition. Dans 106 cas, les familles pourront construire sur le terrain qu’elles squattent déjà.

Si Soodhun s’est félicité du nombre de régularisations et des projets de logement en faveur des classes défavorisées, Pradeep Roopun, le ministre de l’Intégration sociale, a encouragé les bénéficiaires des terres de l’Etat à prendre avantages des aides sociales pour la construction de leurs maisons.