Javed Meetoo est reparti libre après un peu plus de 2h30 d’audition au Central Criminal Investigation Deparment. L’homme religieux affirme que face aux «mensonges de la presse», il est venu éclaircir «les zones d’ombres». Meetoo assure qu’il n’y a pas eu de problème, mais qu’on a «instigué» le grand public à croire certaines choses.

Le responsable de la communication de la police a confirmé plus tôt que d’autres interpellations vont suivre. Elles sont toutes liées à des infractions à l’article 138 du Code pénal interdisant les rassemblements illégaux. Javed Meetoo, était l’un des principaux animateurs du rassemblement à la Place d’armes de ce samedi 2 juin.