Roshi Bhadain affirme que son congrès à La Source, cette semaine, a été un tournant. Ce qui lui permet d’affirmer que c’est avec une avance confortable qu’il savourera sa victoire «garantie» au lendemain de la partielle du 17 décembre.

Face à cette situation, le leader du Reform Party affirme que ses adversaires paniquent. Pointant spécifiquement du doigt le Parti travailliste, Bhadain affirme que certains cadres chez les rouges utilisent des arguments ethniques pour faire élire Arvin Boolell. Il affirme d’ailleurs en avoir informé Shakeel Mohamed lors d’une conversation avec le chef de file du PTr au Parlement, ce vendredi 24 novembre.