Le courrier n’est pas signé, les allégations sont nombreuses. Adressée au Premier ministre, cette lettre qui serait à mettre au compte de « tout le staff du ministère des Affaires étrangères » vient mettre en cause le ministre responsable. Soit Etienne Sinatambou.

L’attitude et les actions – l’inaction dans certains cas – du titulaire du portefeuille sont vivement critiquées. Les auteurs de la missive dénonçant une « situation malsaine » dont, ils l’espèrent, le chef du gouvernement les soulagera bientôt. La liste des griefs énumérés est longue. Le comportement jugé cavalier du ministre vis-à-vis de son personnel mais aussi de diplomates étrangers est pointé du doigt.

Sollicité pour une réaction, Etienne Sinatambou a refusé de commenter le courrier. Arguant qu’il n’avait rien à dire puisque tout est faux. Dans son entourage, on laisse entendre que les auteurs anonymes du courrier sont des fonctionnaires mécontents d’avoir été rappelés à l’ordre sur certains dossiers. Le goût de Sinatambou pour une certaine forme de discipline au ministère serait également à l’origine de la contestation.

Il nous revient qu’Etienne Sinatambou pourrait avoir une réunion au Prime minister’s office pour clarifier la situation au ministère des Affaires étrangères.

Photo d’archives : Etienne Sinatambou (à dr.), ministre des Affaires étrangères, en compagnie de Jean Ravelonarivo, Premier ministre de Madagascar. Le ministre mauricien est l’objet de critiques dans un courrier anonyme adressé à sir Anerood Jugnauth.