Le nouveau cadre réglementaire de la responsabilité sociale des entreprises (CSR) est prêt. Il permet au secteur privé de participer dans la lutte contre la pauvreté à travers un système moins contraignant qu’auparavant. Le nouveau système, nommé Love Bridge, a été présenté au gratin du monde des affaires et de principaux responsables d’ONG ce jeudi.

L’objectif de Love Bridge, qui bénéficiera essentiellement de financements du privé mais aussi de l’Etat, est d’aider 4 000 à 8 000 familles vulnérables chaque année. L’action de ce programme gouvernement/secteur privé repose sur 6 piliers : la nutrition, l’emploi, le logement, l’éducation, la santé et le self-help.

Photo : Harold Mayer, CEO de CIEL Textile lors de la présentation de ‘Love Bridge’ ce matin.