Etre promus au grade de Primary School Educator et bénéficier d’une augmentation de salaire en accord avec leurs responsabilités, c’est ce que demandent les membres de l’ICT Support Officers Union au ministère de l’Education.

Le syndicat, regroupant 120 des 150 ICT Support Officers (ICTSO) du pays, déplore le fait qu’il n’ont pas bénéficié d’une révision salariale après l’obtention de nouvelles responsabilités. Celles-ci, estime le syndicat, justifie que les ICT Support Officers soient désormais considérés comme des Primary School Educators (PSE).

Rishi Persand, président du syndicats estime que ces enseignants sont victime de « discrimination» de la part du ministère de l’Education qui a accordé le titre de PSE aux enseignants d’autres matières non-core comme  l’Art ou l’éducation physique. De plus, d’après les calculs du syndicat, les ICTSO  et le PSE travailleraient 1200 minutes par semaine et 1075 minutes par semaine respectivement, alors que le salaire de base d’un PSE s’élève à  Rs 19, 575 contre Rs 16, 000 pour les ICTSO  exerçant depuis 2008.

Le syndicat déplore aussi l’état des salles informatiques dans les écoles à travers l’île. Selon Rishi Persand celles-ci n’ont pas été rénovés et modernisées depuis 2005. La plupart étant équipées d’ordinateurs et de logiciels dépassés et qui seront un obstacle au bon apprentissage des élèves, avance-t-il.