Offrir une journée de travail par employé à ses partenaires œuvrant pour la société ou l’environnement. A travers ce nouveau programme, ENL compte ainsi montrer son engagement dans le social, outre le soutien financier apporté aux ONG.

Du côté des ONG, cette initiative est bien accueillie. « L’argent n’est pas tout », concède un Josian Labonté, représentant de Caritas. Il soutient que l’implication du personnel est tout aussi importante pour une société civile plus engagée. Il est rejoint par Jean Hugue Gardenne, de la Mauritian Wildlife Foundation, qui parle de démarche innovante.

Par ce biais, le groupe espère introduire une pratique courante à l’extérieur : le mécénat de compétences. « Ceux d’entre nous qui vivent déjà pleinement leur engagement social pourront récupérer du temps précieux pour la famille », affirme Thierry Marie, Office and Building Administrator chez ENL Corporate Service. Car l’employé peut choisir de consacrer sa journée à l’action caritative de son choix, et cela aux frais du groupe.

Jacques de Gersigny, coordinateur du programme, souligne toutefois que les ONG devront faire des réservations à l’avance pour en bénéficier.