Un ruban blanc. C’est le symbole de cette journée et de la marche organisée, en ce moment même, dans la capitale. Un ruban blanc en souvenir des quatre femmes décédées, depuis le début de l’année, aux mains de leurs partenaires. A l’initiative de cette marche symbolique, Mireille Martin et son ministère de l’Egalité des genres et du bien-être de la famille.

Présents en signe de solidarité aux côtés des parents des victimes, des anonymes, qui rallieront le bâtiment Emmanuel Anquetil à partir du Champ-de-Mars. Mais aussi des membres d’associations militant contre la violence envers les femmes, des chefs religieux, de même que Sheila Bappoo, ministre de la Sécurité sociale, la députée Stéphanie Anquetil, les Private Parliamentary Secretaries Kalyanee Juggoo et Pratibha Bholah, et Patrick Assirvaden, président du Parti travailliste.

 

Une foule d'environ 500 personnes était déjà réunie ce midi au Champs de Mars

Une foule d’environ 500 personnes était déjà réunie ce midi au Champs de Mars

Les parents des quatre victimes de violences depuis le début de l'année ont rendu hommage à leurs proches décédés

Les parents des quatre victimes de violences depuis le début de l’année ont rendu hommage à leurs proches décédés

 

Les ministres Mireille Martin ainsi que Sheila Bappoo étaient présentes au Champ de Mars

Les ministres Mireille Martin ainsi que Sheila Bappoo étaient présentes au Champ de Mars

 

La marche est partie du Champ de Mars pour rejoindre le bâtiment Emmanuel Anquetil

La marche est partie du Champ de Mars pour rejoindre le bâtiment Emmanuel Anquetil

 

IMG-20140219-WA004

 

Des collégiens, ici ceux du London College, ont aussi marché contre la violence.

Des collégiens, ici ceux du London College, ont aussi marché contre la violence.

 

La foule massée devant le bâtiment Emmanuel Anquetil scandant  « Non à la violence ! »

La foule massée devant le bâtiment Emmanuel Anquetil scandant « Non à la violence ! »

 

La mère de Rachelle Rose, tuée le 26 janvier par son compagnon, tenant une photo de sa fille.

La mère de Rachelle Rose, tuée le 26 janvier par son compagnon, tenant une photo de sa fille.

 

IMG-20140219-WA015