Follow Us On

Slider

L’affaire BAI suscite toujours l’intérêt parmi nos parlementaires. Deux questions avaient notamment été déposées à cet effet. Le député Reza Uteem a voulu savoir si une enquête avait été initiée en ce qui concerne les auditeurs dont les services avaient été retenus par le groupe de 2010 à 2014. Il a aussi tenu à avoir plus d’informations en ce qui concerne les emprunts de la BAI et ses filiales auprès des banques locales.

Le ministre des Finances a expliqué que selon la section 26 de la Bank of Mauritius Act, ces institutions financières sont tenues au devoir de confidentialité. Et qu’il ne peut donc dévoiler plus d’informations. Le député mauve a alors précisé qu’il réclamait des détails sur les montants et non sur autre chose. Et si, surtout, cela entraînerait des risques pour le secteur bancaire. Vishnu Lutchmeenaraidoo a, de nouveau, évoqué le secret bancaire pour expliquer qu’il ne peut répondre.

Ivan Collendavelloo a, pour sa part, répondu à la question sur les auditeurs en l’absence de Roshi Bhadain. Et d’expliquer que les actions nécessaires seront entreprises en ce qui concerne les auditeurs en fonction durant la période 2010 à 2014. Toutefois, il a précisé ne pas être au courant des enquêtes en cours ou autres détails. Pour ce qui est d’amendements éventuels à la législation, le ministre des Utilités publiques a répondu qu’il prend note et transmettra le message au ministre concerné.

Photo : L’affaire BAI a éclaté avec la révocation, en avril dernier, de la licence de la Bramer Bank, qui faisait partie du groupe fondé par Dawood Rawat.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News
Les Casinos de Maurice toujours en crise, 550 employés de trop, affirme Lutchmeenaraidoo

Les Casinos de Maurice restent dans le rouge et culminent des pertes totalisant Rs 591 millions à  juillet 2015. Et ce, malgré les...

Close