Ils donnent à leur hiérarchie jusqu’au 31 décembre pour se décider. Sans quoi les membres de la Mauritius Revenue Authority Staff Association envisagent des actions syndicales dès début 2017.

Le syndicat s’oppose au fait que les pensions de retraites que perçoivent les employés de la MRA ne soient pas revues à chaque exercice de revalorisation salariale. Pour le syndicat, les employés de l’institution permettent chaque année à l’Etat de dépasser ses prévisions de revenus. Il leur apparaît donc juste que le traitement qui leur est accordé soit à la hauteur de leurs bonnes performances.