L’Electoral Boundaries Commission (EBC) sort finalement de sa réserve. Elle s’est fendue d’un communiqué ce mardi 6 novembre pour protester contre les récentes déclarations du leader de l’opposition à l’égard de ses membres. Ces derniers s’étaient réunis le lundi 5 novembre pour discuter des «insultes gratuites» proférées par Xavier Duval lors du congrès du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) au Centre Alex Velin, à Beau-Bassin, le mercredi 31 octobre.

Xavier Duval avait, la semaine dernière, qualifié les membres de l’EBC de «fatras», terme que ces derniers considèrent avilissants. «Such insults are aimed at disparaging and discrediting them and bringing the Commission into disrespute», disent-ils tout en évoquant d’éventuelles «options» contre Xavier Duval.

L’institution a été sous le coup des projecteurs ces derniers jours de par la récente nomination de Saya Ragavoodoo, une proche du chef du gouvernement, en l’occurrence son avouée dans plusieurs affaires en cours.

L’Electoral Boundaries Commission déçue des «insultes» de Xavier Duval by ION News on Scribd