Ashok Subron estime que le démarrage de la campagne de Navin Ramgoolam en vue des célébrations de la naissance de Sir Seewoosagur Ramgoolam, le 20 septembre, a débuté sur une mauvaise note. Le leader du Parti travailliste ayant choisi de démarrer sa série d’apparitions publiques dans un lieu de culte. L’animateur de Rezistans ek Alternativ (R&A) accuse également le Premier ministre de perpétuer « le cercle vicieux du communalisme ». Car sir Anerood Jugnauth a, selon Subron, choisi de répondre à Ramgoolam en utilisant des arguments « sectaires ».

Lors de son point de presse de ce samedi, R&A a demandé aux Mauriciens de rester vigilants par rapport aux personnes qui incitent à la haine religieuse. Le mouvement politique a, par ailleurs, demandé au gouvernement de baisser substantiellement le prix de l’essence. Cette baisse, estime Kugan Parapen, pourrait être financé par une imposition progressive des Mauriciens ayant des revenus importants et des grandes entreprises.

Photo (à l’avant-plan) : Ashok Subron, Aichah Soogree et Kugan Parapen.