On croyait l’épidémie terminée. L’Organisation mondiale de la Santé ayant même émis un communiqué, hier 14 janvier, pour annoncer la fin de la transmission du virus Ebola au Liberia. Soit le dernier pays où un cas avait été détecté en novembre dernier. Mais il n’en est visiblement rien. Les autorités sierra-léonaises ont, à peine quelques heures plus tard, annoncé qu’un cas avait été détecté chez eux. Nouvelle confirmée par l’OMS aujourd’hui.

La victime est une jeune étudiante. Les autorités sierra-léonaises n’ont pas précisé la date de son décès, qui remonterait au début de cette semaine. La jeune femme habitait le nord du pays, pas loin de la frontière guinéenne. En vacances à Bamoi Luma, elle est tombée malade et a été transportée à l’hôpital de Magburaka, dans le district de Tonkolili. Elle est toutefois morte chez elle, selon Augustine Junisa, la Chief Local Medical Officer citée par l’AFP.

Les analyses menées par des experts de Public Health England sur sa dépouille confirment la présence du virus. Selon la BBC, les autorités sanitaires recherchent activement les personnes qui ont été en contact avec la victime.

L’OMS prévient : l’épidémie peut resurgir. Selon les chiffres de l’institution disponibles au 13 janvier 2015, 11 315 décès ont pour cause probable ou certaine le virus Ebola. Le dernier cas signalé au Liberia remonte au 7 novembre 2015.

Sources : The Guardian, BBC, AFP

Photo : Carl de Souza/AFP via Yahoo! News