Le Conseil des ministres a décidé de suivre cette recommandation du High Level Committee mis en place pour se pencher sur la question. Les citoyens des pays touchés par l’épidémie d’Ebola ne sont plus autorisés à entrer sur le territoire mauricien. Cette mesure temporaire concerne la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone, le Nigéria, le Sénégal et la République démocratique du Congo.

Les applications en cours pour les permis de travail et les visas seront suspendues. Aucune nouvelle demande ne sera traitée pour l’heure. Les personnes originaires de ses pays et qui ont déjà obtenu leurs visas seront informés qu’elles ne pourront se rendre à Maurice.

Par ailleurs, le ministère de la Santé, de concert avec l’Islamic Cultural Centre, sensibilisera également les pèlerins du Hadj sur le virus Ebola.

En Sierra Leone, un quatrième médecin est décédé à cause du virus, les efforts pour la transférer à l’étranger pour être soignée ayant été vains. L’Organisation mondiale de la Santé avait, en effet, déclaré ne pouvoir accéder à la demande du gouvernement sierra léonais. Celui-ci réclamait des fonds pour le transport, vers l’Allemagne, d’Olivet Buck. L’OMS avait, par contre, assuré qu’elle travaillerait afin que Buck, 6agée d’une soixantaine d’années, ait « les meilleurs soins possibles », et peut-être accès à des traitements expérimentaux.

Le médecin est décédé samedi, quelques heures après la réponse de l’OMS. Elle était en charge de l’hôpital public de Lumley, à Freetown.

Plus de 300 personnes faisant partie du personnel médical ont été infectés par le virus Ebola au Sierra Leone, en Guinée et au Liberia. Près de la moitié est décédée. Depuis le début de l’épidémie en Afrique de l’Ouest, plus de 2 400 sont décédées.

Sources : The Guardian, Mashable, Le Monde

Photo (AFP Photo/Carl de Souza via Yahoo News) : Un personnel de santé au Sierra Leone vérifie ses vêtements de protection.