La progression reste constante. Maurice se classe 58sur 193 pays au classement mondial du 2016 United Nations e-Government Survey. Soit un bond de 18 places comparé à l’exercice de 2014, où le pays se classait 76e.

Deux ans plus tôt, il était 93e.

Le rapport note une tendance mondiale positive vers l’augmentation des niveaux de développement de l’e-government. Une des tendances nouvelles les plus importantes étant la personnalisation des services.

Le 2016 United Nations e-Government Survey fournit des outils d’analyses et de nouvelles données sur le potentiel de l’e-government pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

e-government_top 10 countries africa

Maurice s’en sort mieux que bien. Tout comme en 2014, le pays se classe dans le Top 5 au niveau des pays d’Afrique. Elle devance cette fois-ci la Tunisie (72e), qui la suit en deuxième position sur le continent. Suivent : l’Afrique du Sud (76e), le Maroc (85e) et les Seychelles (86e).

S’agissant de l’indice d’e-participation – soit les consultations publiques en ligne et leur influence au niveau des politiques –, Maurice se hisse cette fois dans le Top 50, partageant la 50place avec le Sri Lanka, la Moldavie et l’Islande. Et se classe toujours en tête pour l’Afrique.

Le 2016 United Nations e-Government Survey en compte les infrastructures, les services en ligne mais aussi le capital humain.

Pour lire l’intégralité du rapport, cliquez ici.

e-government_e-participation table