A deux jours près, la date de la partielle du 17 décembre correspond au jour du départ du PMSD du gouvernement en 2016. Pour Xavier Duval, c’est en remerciement de la décision du PMSD de défendre les institutions mais aussi en reconnaissance du travail de son parti à Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) depuis 2005 que les électeurs doivent choisir Dhanesh Maraye. Face aux autres candidats, Duval dit ne pas trouver de raison pour ne pas voter pour celui qui représente les bleus.

Le leader de l’opposition a également insisté sur la portée de la partielle et d’une victoire de Dhanesh Maraye. Pour Duval, le succès électoral lui permettra de défendre plus vigoureusement une motion de censure contre le gouvernement au Parlement. Tout en affirmant que le PMSD n’entend pas faire de la figuration sur la scène politique à l’avenir.

Dhanesh Maraye a, lui, insisté sur le besoin de travailler selon les préoccupations des habitants du no 18. Le candidat dit ainsi vouloir mener une campagne civilisée sans affrontement avec les autres partis de l’opposition. A ce sujet, Duval a suggéré que tous les partis signent un protocole d’entente sur le bon déroulement de la campagne avec l’aide de la Commission électorale.