L’assemblée générale de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM) est toujours l’occasion pour les opérateurs du secteur de dresser leur liste des priorités face à l’Etat et au ministère du Tourisme. Hier, c’est Grégory de Clerck, président de l’association, qui s’est chargé de rappeler au gouvernement qu’un dialogue franc doit être établi sur la question de l’accès aérien afin que l’Etat ne décourage plus les compagnies aériennes souhaitant desservir Maurice.

Face à ces demandes, Xavier Duval a expliqué que des lignes aériennes comme Lufthansa et Austrian Airlines sont en train d’être encouragées à desservir Maurice toute l’année et pas seulement durant les périodes de pointe. Le ministre du Tourisme a également commenté les chiffres de la Banque de Maurice sur les revenus du secteur touristique. Selon Duval, ces chiffres ne reflètent pas la réalité car, croit-il savoir, ils ne tiennent pas compte de certaines recettes perçues par les opérateurs du secteur à Maurice.

Au-delà de l’offre globale, c’est l’accueil local qui a également focalisé l’attention de Xavier Duval. Il a ainsi expliqué à son auditoire que c’est l’accueil mauricien qui demeure à la base de l’offre touristique de Maurice. Et d’enjoindre les hôteliers à prendre soin de ceux responsables de cet accueil : leur personnel. Pour Duval, il n’y a qu’une manière de maintenir ou de rehausser le niveau de services dans les établissements touristiques. C’est de rendre le personnel « heureux ».