Le ministre de la Justice assure que l’Etat a pleinement joué le jeu en arbitrage face à Dawood Rawat, notamment en s’abstenant de faire des commentaires sur la procédure. Par conséquent, estime Maneesh Gobin, l’ancien patron du groupe BAI doit respecter la décision prise.

Toutefois, l’Attorney General ou encore le député Zooberr Joomaye assurent que l’homme d’affaires doit pouvoir donner sa version des faits. L’élu du MSM explique ainsi que le gouvernement s’engage à faire respecter pleinement les droits de l’homme d’affaires, actuellement exilé à Paris, s’il entame une action en justice devant la Cour suprême.