Elle n’est une «maximum security prison» que de nom. Une fouille menée à la Grand River North West Prison entre 16h30 et 18h50 ce mercredi 19 septembre a mené à la découverte de onze téléphones portables, de deux scalpels, ainsi que de 13 doses de drogue synthétique et trois doses d’héroïne. Cette fouille censée être effectuée vendredi prochain a été avancée pour des raisons que même les responsables de cette prison située à côté de la cité Borstal ignorent.

Outre des chargeurs pour téléphone portable, deux kits main-libre, une batterie pour moto, un collier en or, et deux graines de gandia ont été récupérés par la centaine de nouvelles recrues qui épaulaient une équipe de la Correctional Emergency Response Team (CERT). Les deux graines de gandia ont été trouvées sur le détenu James Terry St-Pierre. Une enquête départementale devra être menée par l’administration carcérale pour déterminer comment autant d’articles prohibés ont pu se retrouver dans cette prison réservée aux détenus «on remand».

 

Photo : Mauritius Prison Service