Détecter les fraudes à la douane, assurer la surveillance du commerce en zone portuaire, permettre une inspection plus rapide des containers ou encore combattre le trafic de drogues. Ce sont les objectifs les plus importants de la douane à travers la mise en opération d’un Fast Interceptor Boat et d’un nouveau scanner dans la zone portuaire. Sudhamo Lall, le directeur de la Mauritius Revenue Authority assure que le retour sur cet investissement de Rs 135 millions sera considérable pour les citoyens du pays.

Assistant au lancement officiel des nouveaux équipements, Pravind Jugnauth a annoncé que la Chine et l’Inde pourront éventuellement aider Maurice à acquérir d’autres équipements de ce type. Ces acquisitions, précise le ministre des finances, sont essentielles afin de permettre à Maurice d’assumer son rôle de centre régional de transit pour le cargo portuaire et aérien. Il a ainsi annoncé la mise en place d’un Integrated Clearing Centre au coût de Rs 370 millions dans le Cargo village qui sera construit à l’aéroport.