C’est vers 14h40 que la rencontre a commencé. Pendant 50 minutes, tous les membres de l’Electoral Supervisory Commission (ESC) ont fait part au président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, de leurs sentiments par rapport aux attaques répétées de Xavier Duval à leur égard. Le leader du PMSD a, durant ces dernière semaines, sévèrement critiqué les membres de l’ESC qui siègent également sur l’Electoral Boundaries Commission (EBC). Allant jusqu’à les qualifier de «fatras».

Vyappory a ainsi assuré aux membres de l’ESC «la pleine confiance de l’Etat en leur travail». En les invitant à continuer «dans la sérénité et avec la même indépendance, impartialité et intégrité».

Les attaques répétées de Duval avaient conduit deux anciens présidents de la République, Cassam Uteem et Kailash Purryag, à intervenir sur ION News pour réaffirmer l’indépendance de l’ESC et l’EBC. En expliquant le fonctionnement des deux institutions et la nécessité de ne pas les entraîner dans des querelles politiques.

La violence des attaques de Xavier Duval avait poussé les membres de l’ESC à contempler une démission en bloc. Toutefois, les interventions des deux anciens présidents ainsi que la réunion de ce 9 novembre à la State House, qualifiée «d’excellente» par ceux qui y étaient, ont ramené la sérénité à l’ESC.

Communique State House ESC by on Scribd