Selon le juriste, la President’s Emoluments and Pension Act de 1992 est sans équivoque. Chaque ancien chef d’Etat de Maurice peut percevoir deux tiers de son salaire comme pension de retraite mensuelle. Ce privilège est toutefois assorti à l’obligation de ne pas effectuer de travail rémunéré. Or, selon Akil Bissessur, sir Anerood Jugnauth, continue de toucher sa retraite d’ancien président pendant qu’il perçoit son salaire actuel de Premier ministre.

SAJ touche sa pension de retraite d’ancien président depuis sa démission du poste en 2012. Akil Bissessur souhaite le voir rembourser les salaires, plus intérêts, touchés en tant que Premier ministre depuis décembre 2014.

C’est devant la Cour suprême que le juriste a porté l’affaire. Il y a déposé une motion et juré un affidavit ce mercredi. C’est Yousuf Mohamed qui représente l’avocat devant la Cour suprême. L’affaire sera entendue pour la première fois ce lundi 22 février.

Yousuf Mohamed sera, par ailleurs, notre invité sur le plateau de L’interview, aujourd’hui à 17h30.

Lisez l’intégralité de l’affidavit d’Akil Bissessur ici.