« Les critiques de la Commission [d’enquête sur les courses hippiques] envers les institutions/autorités/régulateurs sont accablantes », a affirmé sir Anerood Jugnauth au Parlement cet après-midi. Le Premier ministre a, aujourd’hui, rendu public le rapport soumis par Richard Parry, Dennis Gunn et Paul Scotney.

La Gambling Regulatory Authority (GRA) est sévèrement mise en cause. Les commissaires indiquant même que cette institution est « inefficace » et « not fit for purpose » en dépit de « l’excellent pouvoir législatif » garanti par la Gambling Regulatory Authority Act 2007.

Le Mauritius Turf Club (MTC) en prend également pour son grade. Les commissaires notant que le Club est « une organisation fracturée à la limite de la corruption institutionnalisée ». Pour la Commission, les responsabilités en termes de gouvernance et de réglementation devraient relever d’une institution indépendante. Et de recommander la création d’une Mauritius Horseracing Authority.

En outre, une coopération inter-agences accrue améliorerait l’efficacité du MTC, de la Police des jeux et de la GRA.

Le rapport peut être consulté en intégralité ici.