C’est la principale fête du calendrier tamoul. Le point culminant après dix jours de jeûne et de prières qui vient marquer la victoire du dieu Muruga sur les démons. Ce matin, pour célébrer le Thaipoosam Cavadee, les pénitents à travers l’île ont eu le corps transpercés d’un certain nombre de vel (de fines aiguilles). D’autres se sont bâillonné la bouche. Pour faire vœu de silence en signe de pénitence. Avant de se diriger, pieds nus et cavadee sur les épaules ou pot de lait sur la tête, vers le kovil de la localité pour les prières rituelles. Comme ici à Grand-Baie.