Ce week-end a été marqué par la célébration, hier, de la Journée mondiale des droits de la femme. A Maurice, cela a pris une résonance particulière, en raison des nombreux cas de femmes décédées aux mains de leurs (ex-)compagnons.

Amnesty International a lancé, en fin de semaine, sa campagne mondiale axée justement sur « Mon corps, mes droits ». Un projet pour lequel l’association de défense des droits humains a aussi retenu les services d’une jeune body painter japonaise.

Chaque tableau vient illustrer l’un des droits reproductifs et sexuels et qui sont bafoués au quotidien. « J’espère que mon art aidera les jeunes à travers le monde à amorcer une conversation à propos de ces droits », a déclaré Hikaru Cho.

Invalid Displayed Gallery

Photos : Amnesty International (Hikaru Cho/ Photographe : Jim Marks)