Bougie et pancarte à la main pour promouvoir le développement durable. Plus d’une centaine de Mauriciens ont manifesté en silence, hier soir, contre l’implantation d’une nouvelle centrale thermique à charbon dans l’île.

Les responsables du mouvement Alim Lalimier Lor Sime Sanzman estiment que cette première opération a été un succès. Ils ne comptent donc pas s’arrêter là. L’objectif : démontrer qu’une autre politique énergétique, faisant davantage appel aux énergies vertes, est possible à Maurice.