Femmes et hommes de presse étaient à l’honneur, ce samedi 23 janvier. Le Media Trust ayant choisi de faire coïncider son premier dîner de gala, depuis sa remise sur pied, avec la relance du Prix Nicolas Lambert. Celui-ci vient récompenser les meilleures productions journalistiques de l’année 2015 dans diverses catégories.

C’est donc Lina Myte Pascal la récipiendaire du Prix Nicolas Lambert. La journaliste du magazine Weekly est également la grande gagnante du prix récompensant le Meilleur article d’investigation dans la presse écrite pour son dossier sur les prédateurs sexuels, paru en avril 2015.

La Meilleure production multimédias de l’année 2015 revient à Andy Verny. Celui-ci se distingue pour la vidéo réalisée durant les Jeux des îles de l’océan Indien ayant pour titre Le drapeau malgache arraché des mains d’une athlète sur le podium. Mention spéciale à Javed Carmally du Défi Média pour le travail dans la réalisation de Les accidents fatals en chiffres, paru en décembre.

Nawaz Noorbux, rédacteur en chef de Radio Plus, se voit récompenser du titre de Meilleure production radiophonique locale. L’émission qui lui a valu ce sacre : l’édition de novembre 2015 de l’émission Au cœur de l’info, lors de laquelle le ministre Roshi Bhadain et le syndicaliste Jack Bizlall se sont affrontés de manière parfois virulente.

La Meilleure photo de presse de l’année est signée Beekash Roopun. Ce photographe du groupe La Sentinelle a séduit le jury avec son cliché de Navin Ramgoolam au CCID, le soir de son arrestation en février dernier. Photo qui a paru en une de l’express samedi le lendemain. Le jury, présidé par Toriden Chellapermal, a tenu à accorder une mention spéciale à Brady Goorappa pour sa photo Sultane la légende parue dans le magazine People.

Enfin, le Meilleur article de l’année 2015 a été écrit à deux mains. Leur long travail de recherche sur los parlementaires, cristallisé dans Performance de nos parlementaires : entre volubilité et timidité, voit Eshan Dinally et Rizwaan Khodabux du Défi Media repartir avec le trophée pour cette catégorie.

Si le jury, présidé par Toriden Chellapermal, a relevé la qualité des entrées reçues, celles-ci n’étaient toutefois qu’au nombre d’une cinquantaine, toutes catégories confondues. Ainsi que la prédominance de deux grands groupes de presse au niveau de la participation. Le jury suggère ainsi que pour la prochaine édition, les catégories soient organisées par genre et non par type de média, afin de mieux refléter l’évolution des pratiques journalistiques. Et qu’il y ait plus de diversité au niveau des entrées.

La présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim, invitée d’honneur de cette soirée, a pour sa part souligné le rôle important d’une presse libre et indépendante. Tout en soulignant le devoir de responsabilité de ceux qui composent ce corps de métier.

Le dîner, qui s’est tenu à l’hôtel Hennessy Park, à Ebène, a été marqué par la présence d’anciens présidents du Media Trust et de précédents récipiendaires du Prix Nicolas Lambert, dont Jean Claude de l’Estrac, Finlay Salesse, Yvan Martial et Alain Gordon-Gentil.