L’image n’est pas très nette. Et montre un homme qui fait passer un bébé sous des fils barbelés. Le lieu : quelque part le long de la clôture sur la frontière entre la Hongrie et la Serbie, le 28 août 2015.La photo est signée Warren Richardson, photographe freelance d’origine australienne. En août 2015, il faisait partie d’un groupe de journalistes brutalisés par la police alors qu’ils couvraient la crise des réfugiés dans cette région. Sa photo vient d’être désignée Photo de presse de l’année 2015 par la World Press Photo.

La crise des migrants en Europe est l’un des sujets majeurs de cette 59édition, capturée par l’objectif de divers photographes. Tout comme le sont la guerre en Syrie, les violences déclenchées par les morts de Noirs Américains sous les balles de la police, les attaques à Paris ou encore le séisme au Népal.

Cette année, le jury de ce prestigieux concours de photographies a reçu quelque 83 000 images de la part de 5 775 photographes de 128 pays. De ceux-là, 41 sont sortis du lot.

Source : worldpressphoto.org