« Jouer un rôle clé dans la conscientisation et la lutte contre le diabète. » Pour le Dr Miodrag Todorovic, Chief Medical Officer et Director of Quality à Apollo Bramwell, cet établissement de santé privé peut participer activement dans la lutte contre cette maladie non transmissible qui gagne du terrain à Maurice. Et qui vient bouleverser « la vie » des patients. C’est dans cette optique qu’Apollo Bramwell a organisé un atelier de travail, qui prend fin aujourd’hui, sur le sujet.

« Le diabète, insiste le Dr Todorovic, est une maladie grave qui nécessite l’attention du monde médical et d’autres parties prenantes. » L’International Workshop on Quality of Life and Cognitive Integrity in Diabetes présente un panel d’experts locaux et internationaux spécialisés dans divers aspects de la qualité de vie des patients.

La rencontre, axée sur le diabète de type 2, entend réunir les principaux acteurs dans la lutte contre le diabète. Parmi les différents thèmes abordés, la médecine régénérative, l’alimentation et le vieillissement mais aussi le lien entre diabète et cancer.

Présent à l’ouverture, hier, Lormus Bundhoo, ministre de la Santé, a salué l’initiative de la clinique Apollo Bramwell. Tout en rappelant que « 25 % de la population mauricienne est potentiellement pré-diabétique ».

Cet atelier est à l’initiative de la clinique Apollo Bramwell, en association avec le Centre for Biomedical and Biomaterials Research, de l’International Association of Medical and Biomedical Researchers et de la Society for free Radical Research-Africa.

Photo : Le Dr Okezie Aruoma (debout), professeur en sciences pharmaceutiques et biomédicales, des Etats-Unis, figure parmi les participants à cette rencontre.