La General Taxi Owners Union et la Taxi Proprietors Union font bande à part. Ces deux regroupements de taximen estiment que la politique que le ministre du Tourisme entend mettre en œuvre n’est pas foncièrement mauvaise mais peut être améliorée par le dialogue.

C’est ce qu’ont expliqué les responsables des deux syndicats ainsi que leur représentant légal, Rama Valayden, lors d’une rencontre avec la presse, ce vendredi 4 août. Estimant que la politique de confrontation que prônent d’autres syndicats ne bénéficie pas à la profession en entier, Valayden plaide pour qu’un terrain d’entente soit trouvé avec Anil Gayan avant le début de la haute saison touristique.