Le retour d’Alitalia se précise. Annoncées en début d’année, la compagnie italienne prévoit le début de ses dessertes sur Maurice pour fin octobre. C’est ce qui ressort d’un communiqué d’Omarjee Aviation. Celle-ci annonce être l’agent officiel de la compagnie aérienne.

Trois vols directs par semaine à destination de Plaisance seront programmés à compter du 26 octobre. Les dessertes sont prévues durant la période hivernale en Europe, soit jusqu’en mars 2019.

Les départs, annoncés sur le site Web d’Alitalia, se feront à partir de l’aéroport de Rome Fiumicino. Les horaires annoncés : mercredi, vendredi et dimanche à 21h15 pour arriver le lendemain à 10h35. Les vols retour quitteront l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam lundi, jeudi et samedi à 12h25 pour se poser à 20h20.

Alitalia prévoit d’affréter deux Airbus A330-200. Avec trois offres en classe économique, économique premium et affaires.

La compagnie aérienne sera sans concurrence sur cette route qu’elle a abandonnée en 1998. Air Italy a, en effet, mis fin à ses deux dessertes vers Maurice début mai.

Alitalia mise sur ses dessertes dans l’océan Indien – les vols vers Johannesburg ont repris en avril – pour l’aider à se refaire une santé financière. Son avenir demeure, en effet, incertain. La compagnie aérienne a, certes, enregistré un (rare) profit de 1% en 2017. Cela après six ans de ventes en baisse. Mais elle a aussi été mise sous administration en mai 2017 après le rejet par son personnel d’un plan de restructuration qui comprenait des réductions de 1 700 postes et de salaires, selon Reuters.

La compagnie aérienne a obtenu un prêt de 900 millions du gouvernement italien. Prêt qui fait l’objet d’une enquête au niveau de l’Union européenne. Et dont la date de remboursement a été repoussée de septembre à décembre 2018.

Trois compagnies se sont présentées comme repreneur potentiel : la Britannique EasyJet, qui a fait une proposition comme membre d’un consortium, la Hongroise Wizz Air et l’Allemande Lufthansa dont l’offre semble «la plus prometteuse», selon le ministre italien Carlo Calenda, cité par La Republica et repris par DW.com.

Les trois compagnies souhaitent toutefois une restructuration d’Alitalia, indique AINonline.com.

Photo via Airinfo.org