La branche indienne de la State Bank of Mauritius (SBM) a fait l’objet d’une cyber-fraude le mardi 2 octobre. Celle-ci a initialement engendré une perte d’environ 14 millions de dollars, soit l’équivalent de Rs 480 millions. Les efforts initiés depuis hier, et qui se poursuivent, ont permis à la SBM de recouvrer 10 millions de dollars. La SBM précise que les comptes de ses clients indiens n’ont pas été affectés.

La branche indienne a de nouveau fait l’objet de nouvelles tentatives de cyberfraude dans la soirée d’hier qui ont échoué à cause des mesures de sécurité mises en place.

Dans un premier communiqué, la SBM indique qu’elle a mis en place un protocole de cybersécurité ainsi qu’un «comprehensive cybersecurity review» afin de comprendre de quelle manière cette fraude est survenue. La SBM précise également qu’elle a contacté les autorités indiennes et mauriciennes dès qu’elle a pris connaissance de l’incident.

La banque tient, par ailleurs, à rassurer : «SBM is strongly committed to ensuring that its cybersecurity defences are at the highest standard. SBM Group remains well capitalised and has ample liquidity to finance its future plans».